Arte lance sa nouvelle filiale : Arte éducation

Arte, chaine de télévision franco-allemande, se veut chaîne éducative depuis sa création en raison des valeurs qu’elle véhicule dans ses émissions. Dans cette même optique, en 2017, elle crée Educ’Arte, un programme de SVOD à vocation pédagogique. Afin d’en promouvoir la croissance, Arte décide aujourd’hui d’ouvrir sa filiale Arte Éducation.

Arte, Educa’Arte et Arte Éducation

Depuis qu’elle existe Arte est une chaîne qui favorise l’éducation, elle instruit, initie à l’art et inspire. Elle plonge dans l’histoire et aide les téléspectateurs à adopter un regard critique sur le monde et l’environnement qui les entourent. La direction de la chaîne estime que les jeunes Européens ont besoin d’un appui pédagogique pour la promotion de la culture.

Educ’Arte est une plateforme numérique de SVOD ou Subscription Video On Demand proposant un catalogue de plus d’un millier de programmes disponibles en plusieurs langues. Elle dispose également d’outils pédagogiques catégorisés par matière, discipline et niveau scolaire. Près de 1000 établissements ont actuellement souscrits à Educ’Arte et cela est représenté par 700.000 élèves et enseignants à travers l’Europe.

Arte Education est un organe qui vise à promouvoir le développement de Educ’Arte. Il se base sur une stratégie permettant d’étendre les activités éducatives. À cela s’ajoute l’ambition de la banque des territoires désirant rendre accessible une connexion à grande vitesse, mais aussi rendre possible la construction de nouveaux établissements ainsi que la mise en œuvre d’actions éducatives efficaces.

Partenariat et financement

Pour la création de cette filiale, Arte a fait appel à un actionnaire français qui n’est autre que l’État. Représenté par le secrétaire général pour l’investissement, l’État a investi dans ce programme dans le cadre du Programme d’investissement d’Avenir ou PIA. Il a offert généreusement 100 millions d’euros pour la relance de l’héritage et de la culture à l’ère digitale. Cette somme a été injectée via la banque des territoires de la Caisse des Dépôts.

La participation de l’État a été effectuée suivant un appel à manifestation d’intérêt ou AMI du Programme d’Investissement d’Avenir revêtant la mention culture, patrimoine et numérique. Justement dans ce contexte, Arte a dû faire appel à des fonds privés afin d’en bénéficier. L’équipe a donc procédé comme l’on ferait pour la création d’une start-up.

Arte Éducation a, de ce fait, vu le jour grâce à système de recherche de financement digne d’une jeune entreprise. Ce n’est qu’après la réalisation de cette démarche que la fondation Daniel et Nina Carasso est entrée en scène. Cette dernière a décidé d’investir un capital de 6,7 % suivant un objectif portant sur la protection de la fondation de France. Il s’agit d’un partenariat dont la directrice générale d’Arte Education est particulièrement fière.

Photos : twimg.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *