Tour d’horizon sur le bachelor en développement durable

Le développement durable est une discipline qui relève de l’intérêt public. Il présente des enjeux d’ordre social et environnemental et son approche de ces domaines est axée sur la théorie systémique en vue d’atteindre une croissance économique.

Les filières offrant un bachelor en développement durable sont aujourd’hui multiples. À l’issue des formations dispensant le développement durable, le diplômé est en mesure de gérer au mieux les projets traitant ce secteur. Au-delà de cela, sa qualification lui permet de porter une ampleur économique et sociale aux actes liés à l’environnement.

Bachelor en développement durable : à quoi s’attendre ?

En terme général, le bachelor en développement durable est un diplôme d’État qui permet à l’apprenant d’acquérir des connaissances poussées concernant l’écologie, l’eau et l’hygiène tout en profitant d’une expérimentation des méthodes avancées pour la gestion de projet, les outils d’entreprise, le travail collaboratif…

Bien entendu, le management environnemental est intégré dans le cursus. Cela donne un approfondissement des techniques de protection de l’environnement, des normes de qualité et de sécurité. Tout cela trouve appui sur un cadre d’apprentissage généraliste intégrant même les langues dans le programme.

Une personne titulaire d’un bachelor en développement durable a acquis la capacité d’entreprendre une approche fonctionnelle des différents aspects que peut prendre un management de projet environnemental. Son titre lui permet d’ intégrer différents organismes tels que les bureaux d’étude ou encore les entreprises.

Le contenu du cursus

S’agissant d’un parcours s’achevant sur un diplôme d’État avec un bac +3, le bachelor en développement durable consiste en une préparation de l’étudiant au management en portant les valeurs du développement durable dans leur milieu professionnel. 180 crédits ECTS sont octroyés à un diplômé issu de ce parcours.

Choisir le cycle de bachelor en développement durable à l’école de commerce ESI Business School signifie par exemple intégrer un double cursus en environnement et en management. Il s’agit de la première école de commerce à dispenser ce type de formation, qui de plus, est une formation complète offrant les bases du management avec une spécialisation en environnement.

La première année en développement durable consiste en une spécialisation comprenant une introduction au développement durable, la stratégie des entreprises, le droit de l’environnement, les normes ISO et le système de management environnemental, la gestion des risques majeurs, la gestion des déchets, les énergies nouvelles et renouvelables, ainsi que le bilan carbone.

Prérequis, admission et pérennité

Le bachelor en développement durable est un cursus supérieur. Cela signifie que si une personne souhaite intégrer le cursus de développement durable, le minimum requis en première année est le baccalauréat. En deuxième année, la première année supérieure réussie est exigée. Quant à la troisième année, la deuxième année supérieure réussie permet l’admission.

Le candidat à la formation doit soumettre sa demande d’admission en constituant un dossier scolaire pour l’envoyer à l’administration de l’école. Un concours commun est ensuite suivi d’entretiens de personnalité et de motivation. Il est important de noter qu’une connaissance en anglais est un atout pour l’étudiant.

Après avoir obtenu le bachelor en développement durable, le diplômé est en position pour choisir entre deux voies. Entrer dans le marché du travail ou poursuivre les études. S’il souhaite intégrer la vie active, il est qualifié pour gérer tout ce qui est lié au développement durable. Par ailleurs, il peut également obtenir un programme de master en développement durable.

Quels débouchés ?

Il existe une multitude de postes qu’une personne détentrice d’un bachelor en développement durable est en mesure d’assurer. Elle peut débuter en tant que chef de projet junior en développement durable, animateur environnement et développement durable, chargé de mission environnement ou alors éco-conseiller.

Pour une spécification dans le domaine de l’environnement plus précise, la nature du travail est plus orientée dans ce sens. Le diplômé peut alors devenir responsable de produit environnement, technicien environnement, responsable environnement, animateur nature ou encore agent territorial en environnement.

Le bachelor en développement durable va permettre à son détenteur d’intégrer l’administration ou une collectivité territoriale. Il est également en mesure de joindre ou de fonder une entreprise industrielle ou de service, un bureau d’étude ou une société de conseil, ou alors une entreprise éco-industrielle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *