Sport d’intérieur et vitamine D : la question que se pose la médecine

Sport d’intérieur et vitamine D : la question que se pose la médecine

Une séance de sport est un excellent moyen pour tenir l’organisme en bonne santé. Le sport en salle se pratique avec simplicité à l’aide de matériels sophistiqués tandis que l’entraînement à l’extérieur apporte une dose de vitamine D suffisante à l’organisme. Libre à chacun de faire son choix. Durant l’hiver par contre, tous les sports doivent se faire en salle. Dans ce cas, quelle est l’alternative conseillée par la médecine au sportif pour prévenir une éventuelle carence en vitamines D ?

Les athlètes d’intérieurs : victime de carence en vitamines D

sport intérieur

Le manque de soleil en hiver oblige les athlètes à s’entraîner en salle. En effet, le sport d’intérieur serait plus approprié pour les échauffements quotidiens. Cependant, un article paru dans le magazine « Nutrients » énonce que la majorité des pratiquants de sport en salle souffrent de carence en vitamines D. Ces derniers sont indispensables au corps humain et particulièrement pour le sportif. Une bonne dose de vitamine D est un excellent remède pour éviter certaines maladies telles que l’ostéoporose.

Le corps d’un sportif a des besoins accrus en vitamine D par rapport à celui d’un non-sportif. Ainsi, la réserve accumulée par son organisme est sollicitée par un effort musculaire qu’il est indispensable de lui fournir une quantité suffisante en cas de carence. Afin de connaître le dosage exact, les scientifiques ont réalisé une expérience sur 20 basketteurs en relevant un par un leur taux de vitamine D. Les résultats révèlent que certains joueurs n’accumulent pas suffisamment de vitamine D lorsque ces derniers s’alimentent, d’où l’usage des compléments. Selon l’un des chercheurs, le Dr Sina Gallo, les suppléments prescrits peuvent varier d’un joueur à l’autre selon les résultats de l’expérience.

Comment pallier au manque de vitamine D ?

Tout d’abord, une exposition au soleil d’une durée de 10 à 15 minutes apporte la quantité suffisante en vitamine D à l’organisme. Pour plus d’efficacité, il est conseillé de s’y exposer trois fois par semaine, entre 11 heures et 14 heures. Il est toutefois important de modérer cette exposition au rayon de soleil afin éviter les éventuelles irritations épidermiques, voire le cancer de la peau.

Ensuite, le médecin peut également prescrire une alimentation riche en vitamine D au sportif en guise de complément. Mise à part l’exposition au soleil, d’autres alternatives naturelles que les fruits et légumes sont recommandées dans le régime quotidien des gymnastes :

  • Le lait et les produits laitiers ;
  • Le soja et ses breuvages ;
  • Les œufs ;
  • Le thon, le saumon grillé ;

Les compléments chimiques en vitamine D devraient être pris uniquement dans les cas les plus extrêmes Ces derniers sont disponibles sous diverses formes, notamment en capsule, en comprimé ou en liquide. Par ailleurs, la consommation de ces compléments en vitamine D doivent être prescrite par un médecin.

Vitamines D : rôles et précautions

La vitamine D aide le corps à répartir convenablement le calcium à travers l’organisme. Son rôle consiste également à la reconstruction des cellules, et à protection de la masse osseuse contre quelconques détériorations. La dose de vitamines D nécessaire pour une personne dépend de plusieurs facteurs, notamment celui de l’âge et de la pigmentation de l’épiderme. Une étude effectuée en Irlande mentionne que les seniors, ayant 50 ans, ont une carence sévère en vitamine D, il en est de même pour les individus ayant une couleur de peau plus foncée.

Quel que soit le supplément de vitamine D choisi, il faut éviter d’excéder la dose prescrite pour ne pas avoir d’effets indésirables sur l’organisme. Ainsi, en cas de maux de têtes, de vomissement, de sensation de fatigue ou de douleur musculaire, il faut contacter son médecin traitant. Il est à rappeler que chaque prise de suppléments doit être accompagnée d’un suivi médical périodique afin de préserver la santé des sportifs.

Images : telex.fr/wp-content/uploads ; media2.woopic.com