Accéder aux métiers du sport sans STAPS

Au cours de la dernière décennie, l’intérêt des travailleurs pour les métiers du sport a triplé. Cela peut être dû à plusieurs facteurs qui font en sorte que de plus en plus de sportifs se sont professionnalisés dans toute l’Europe. La croissance économique actuellement notable sur le continent peut en être à l’origine.

Ce phénomène a engendré une multiplication considérable des offres de formations ouvrant l’accès aux métiers du sport. Il s’agit là de la réponse des établissements d’enseignements aux besoins des étudiants souhaitant faire carrière dans le domaine du management sportif ou tout simplement en tant que sportif.

Qu’est-ce que le STAPS ?

Le STAPS ou Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives est la formation pour les métiers du sport par excellence. Il s’agit du parcours universitaire classique ponctué de Licence, de Master et de Doctorat. Après cette formation, les étudiants deviennent des professionnels sportifs qualifiés.

Jusqu’ici, il a toujours été le plus connu de tout bachelier qui souhaitait être formé pour assurer un travail dans le sport. Plusieurs universités dans toute la France proposent cette mention, mais malheureusement, ce n’est pas donné à tous d’y accéder. Outre les conditions d’admission sévères, la capacité d’accueil d’étudiants est limitée.

Pour ces quelques raisons, le mode d’admission en STAPS est plutôt rude. Si bien que le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a donné l’opportunité aux étudiants en liste d’attente d’être admis sous certaines conditions. Ceux qui sont intéressés par cette formation doivent :

  • passer par la plateforme Parcoursup ;
  • avoir un bon niveau dans les matières sportives et scientifiques ;
  • posséder d’excellentes capacités rédactionnelles ;
  • posséder des expériences dans le secteur social.

Bacheliers : voici les substituts

Des parcours tels que la MBA des métiers du sport sont dispensés dans les établissements supérieurs localisé en Europe pour ceux qui désirent approfondir leurs connaissances sur le management sportif et les innovations dans ce domaine. Les établissements tels que Amos, l’école de management sportif dispensent ce cursus.

Quelquefois, les étudiants du STAPS choisissent ce programme MBA afin de maîtriser les techniques de business dans le domaine sportif. A l’issue de leur formation, les diplômés vont pouvoir intégrer un poste dans la gestion d’activités sportives, le sponsoring ou la communication.

Il existe également le master en management international du sport, qui, comme son appellation le laisse entendre, implique un programme de gestion sportive dans une sphère internationale. Ceci est parfait pour arriver à cerner l’essor du sport professionnel actuel, en France et dans l’ensemble de l’Europe.

Des parcours plus court ont été concoctés pour plus d’opportunités. Le premier est le DEUST, une formation de 2 ans octroyant 120 crédits ECTS qui attire mieux les porteurs de projets dans le marketing sportif. Le deuxième consiste en une année postbac suivi d’un BPJEPS pour valider les unités capitalisables.

Les projets de professionnalisation au bac

Si certains étudiants attendent d’avoir le bac en poche pour se trouver une orientation professionnelle, d’autres pourraient être tentés par le fait de se spécialiser dans le domaine sportif dès le lycée. Dans les deux cas, des plans sont confectionnés afin de rendre l’accès à cette mention plus facile.

Pour laisser les étudiants les plus déterminés accéder à leur vocation dès leur jeune âge, un bac professionnel est en phase d’étude pour faciliter leur entrée dans une formation supérieure. Cela leur donne une marge assez large pour préparer leur parcours et atteindre un débouché conforme à leur formation.

Puisqu’il faut également laisser une chance aux indécis de prendre leur décision au moment du bac, un BTS métiers du sport est en cours d’exécution. Il est destiné aux détenteurs de bac pro, qui, souvent ont une probabilité minime de se voir accueillis au STAPS. Il reste tout de même la question des activités et des débouchés à étudier.

Pour pousser l’idée d’orientation dans le sport comme profession, le bac professionnel en gestion administrative pourrait même intégrer les métiers du sport. Au pire, cela peut offrir un aperçu de ce qu’il se passe dans un cursus des métiers du sport ; et au mieux, cela peut constituer un coup de pouce pour intégrer une formation supérieure.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *