Pyjamasque, mieux connaître la série

Pyjamasque cartonne depuis 2015 au petit écran en faisant partie des séries d’animation préférées des enfants !  Pyjamasque fait partie de ces œuvres récentes appelées à marquer toute une génération. Cette série télévisée d’animation est produite par la branche européenne de Disney, associée à Entertainment One et Frog Box.

Diffusée depuis décembre 2015 en France, la série devrait connaître une deuxième saison tout aussi palpitante et originale en 2018. La chaîne France 5 est la première à faire connaître les héros de Pyjamasques aux touts petits dans son programme Zouzous. Cette création originale est aussi diffusée sur Disney Junior.

Les Pyjamasques, les nouveaux héros d’une nouvelle génération

Pyjamasque s’adresse avant tout à un public préscolaire, soit les enfants de 3 à 5 ans. Cette série d’animation s’inscrit de fait dans la même tranche horaire que des dessins animés comme Olive et Tom, Yakari, Sam le Pompier ou Mouk.

Les origines d’un succès annoncé

Christian de Vita, réalisateur de la série Pyjamasque
Christian de Vita, le réalisateur des Pyjamasques

Les Pyjamasques sont des héros aux bouilles d’enfants, imaginés par Romuald dans son livre pour enfant du même titre. Cette série télévisée est donc une adaptation d’une histoire qui comporte jusqu’à maintenant pas moins de 15 tomes. Et cela devrait continuer, sachant que les personnages et le récit des Pyjamasques marchent plutôt bien chez les plus jeunes.

L’histoire des Pyjamasques est parue pour la première fois chez Gallimard en 2007, à une époque où l’univers cinématographique s’apprêtait à subir la vague des superhéros Marvel. L’on peut donc dire que les personnages imaginés par Romuald n’ont aucun lien, ou presque, avec les héros costumés ou dotés de costume high-tech, comme Iron Man, Captain America ou Thor !

Le caractère haut en couleur des antagonistes, leur bouille attachante et leur style unique ont séduit les producteurs de chez Frog Bo et Walt Disney, qui décident alors de l’adapter au petit écran.

La trame de l’histoire

Les Pyjamasques racontent les périples de trois enfants, Sacha, Amaya et Greg, trois amis qui fréquentent la même classe et qui habitent le même quartier. Le jour, ils ressemblent à des garçons ordinaires, avec leurs qualités et défauts. Leurs pouvoirs se révèlent la nuit venue. Sacha se transforme alors en Yoyo, Amaya en Bibou et Greg devient Gluglu.

Les trois avatars possèdent des pouvoirs uniques leur permettant de faire face à toutes les situations d’urgence. Conscients de leur aptitude, les trois bambins décident de former les Pyjamasques, un trio de héros qui combat les criminels quand l’obscurité de la nuit recouvre toute la ville. Cette trame est respectée dans tous les épisodes de la série, qui compte 52 chapitres pour la première saison.

Le vocabulaire

La série Pyjamasque cible avant tout un public très jeune, en préscolaire. Elle emploie de fait un vocabulaire simpliste, que les enfants de 3 à 6 ans comprennent facilement. Ce choix assumé est évident dès la présentation des héros et des vilains.

Tous arborent un nom à deux syllabes que les touts petits articuleront sans mal : Gluglu, Bibou, YouYo ou Sacha… Point de verbe ni de tournure compliquée dans la série toute entière, le réalisateur – Christian de Vita – et les producteurs ont fait le choix de la simplicité et de l’enfantin. L’œuvre s’en sort plus authentique et plus intelligible pour son public cible !

Qui sont les personnages de Pyjamasque ?

Les Pyjamasques de jour
Les Pyjamasques à l’école

Pyjamasques reprend l’apparence et la personnalité des personnages tels qu’ils ont été décrits par Romuald dans le livre. Voici les personnages récurrents de la série :

  • Sacha, alias yoyo
  • Greg, alias Gluglu
  • Amaya, alias Bibou
  • PJ Robot
  • Ninjaka
  • Sorceline
  • Roméo

Dans la peau de Sacha, alias Yoyo

Pyjamasque YoyoSacha est l’aîné du groupe, celui qui endosse le rôle du grand frère, du protecteur et du leader. C’est un peu le Leonardo des Pyjamasques (pour ceux qui suivent les aventures des Tortues Ninja ^^), en quelque sorte. Et coïncidence ou pas, sa couleur est aussi le bleu… soit la même que celui du meneur officiel des Tortues Ninja. Sacha se montre particulièrement bienveillant et protecteur vis-à-vis de Greg. Cela ne l’empêche pas d’être un farceur par moment et d’avoir des moments de faiblesse, comme tous les enfants.

La nuit venue, Sacha se transforme en Yoyo, un héros masqué doté des capacités d’un félin. Il devient alors très rapide et super agile. Ces pouvoirs lui permettent de réaliser des sauts extrêmes de plusieurs mètres, en hauteur ou en longueur. Très souple, Yoyo est aussi capable de compléter des acrobaties impressionnantes. Sa vision et son toucher sont d’ailleurs très développés, leur sensibilité étant comparable à celle d’un chat. Et pour couronner le tout, Yoyo le héros bleu possède son propre véhicule, un genre de Chatmobile… bleu, également.

Greg ou Gluglu, le geek du trio

Pyjamasque GlugluGreg est le plus jeune et le plus petit du groupe. Sa bonne bouille et sa chevelure blonde le rendent naturellement attachant. C’est le petit protégé de Sacha. De nature timide, Greg est également très doué pour les jeux et les nouvelles technologies. C’est le génie, le geek du groupe. Sa couleur préférée est le vert.

La nuit, Greg devient Gluglu, un héros qui a la capacité des reptiles, surtout des lézards. Le Gluglu vert maîtrise l’art du camouflage comme personne : il a le pouvoir de se fondre dans l’environnement, de changer de couleur autant qu’il le souhaite et de grimper aux murs et aux plafonds. Comme un serpent, Gluglu a aussi la capacité de se faufiler à travers les situations les plus périlleuses. Malgré sa taille, ce superhéros vert possède une force surhumaine. Ses muscles brisent n’importe quel obstacle qui se met en travers de sa route. Tout laisse indiquer que Gluglu est le plus fort de la bande, si seulement il se débarrasse de ses complexes d’infériorité vis-à-vis de son entourage… et surtout vis-à-vis des méchants comme Roméo !

Amaya-Bibou, la tête brûlée

Pyjamasque BibouAmaya est la figure féminine de la bande, avec le rouge comme couleur favorite. Derrière ses lunettes d’intello et son style très féminin se cache en réalité une fille très terre-à-terre, du genre tête brûlée, qui ne recule devant rien. Son audace et sa spontanéité sont ses principales qualités. Ces atouts n’en sont que plus visibles la nuit tombée, lorsqu’elle se transforme en Bibou, une héroïne volante qui a les ailes et les capacités de vision nocturne du hibou. Très puissante, Bibou peut aussi souffler un vent violent avec son « Bibou tornado », un pouvoir lui permettant de provoquer… une tornade, donc !

Ninjaka, le méchant aux balles gluantes

NinjakaDans l’obscurité de la nuit, les Pyjamasques affrontent successivement des méchants qui possèdent eux aussi des super pouvoirs. Ninjaka est l’un des supervilains de la série. Comme son nom l’indique, il a tout d’un ninja malveillant : des armes redoutables, une très grande furtivité, l’agilité et une armée de ninjazouaves à disposition. Ces derniers ne reculent devant rien, ou presque, pour servir leur maître. Ninjaka a plusieurs cordes à son arc, mais son arme favorite reste ses balles gluantes, capables d’emprisonner un Pyjamasque pendant un bon moment.

Sorceline, la sorcière dominatrice

SorcelineSorceline, elle, est une supervilaine qui a la capacité de contrôler les objets à distance. Son pouvoir lui vient d’un appareil ultra-moderne ayant l’apparence d’un croissant de lune. Avec cet appareil, elle peut contrôler presque tout : les objets, les vêtements, les téléphones et même les papillons de nuit…

Roméo, le vilain supergeek

Roméo Roméo est un génie pure souche, sauf qu’il utilise ses capacités exceptionnelles pour faire le mal. Avec son supercerveau, il invente des machines diaboliques et dangereuses, qu’il n’hésite pas à activer pour contrôler le monde. Son génie égale – ou surpasse ? – celui de Greg par moments. Sauf qu’il travaille seul, au contraire des Pyjamasques, ce qui provoque souvent sa défaite.

PJ Robot, le « Alfred » des Pyjamasques

PJ RobotLes Pyjamasques se fient aux technologies modernes dans leurs missions, que ce soit pour la localisation, l’identification des méchants ou l’analyse de leur pouvoir. Le contrôle de ces appareils et l’analyse des données qu’ils envoient incombent à PJ Robot, l’équivalent du Alfred de ce cher Batman ! PJ Robot guide donc les Pyjamasques depuis leur base secrète et leur apporte conseils et assistance technologique.

Cameron, l’ami moqueur des Pyjamasques

CameronFidèle à la réalité, la série Pyjamasque décrit brièvement le quotidien des héros à l’école. Et qui de mieux que Cameron, le farceur et le bourrin de la classe, pour présenter les difficultés vécues chaque jour par Greg et les Pyjamasque ?

Pyjamasque, tout sur le design et le visuel

Un charac-design réussi

Les créateurs de Pyjamasque ont reproduit le plus fidèlement possible les personnages des livres de Romuald. Leurs qualités y sont mises en valeur, tout comme leurs défauts. Le public très jeune peut ainsi s’identifier facilement à l’un des héros, avant ou après sa transformation. Les superhéros costumés sont effectivement très attachants et facilement reconnaissables, chaque membre du trio ayant sa couleur fétiche. Même en pleine action, il est très facile de distinguer les ailes de hibou de Bibou, le costume vert ultraflexible et collant de Greg et le bleu félin de Yoyo.

Même les méchants semblent attachants par moment. Certains vilains, comme Ninjaka ou Sorceline, peuvent ainsi changer de camp, lorsque les circonstances l’imposent, et se retrouver à aider les Pyjamasques dans leur combat.

Des images assez fidèles au livre original

Le charac-design n’est pas le seul aspect du livre retranscrit fidèlement dans la série Pyjamasque. Christian de Vita a aussi fait le maximum pour reproduire fidèlement les images simplistes, multicolorées et épurées du livre.

Une animation fluide

Visuellement, l’animation de Pyjamasque est fluide. Les scènes d’action sont facilement lisibles et plutôt bien construites, surtout pour une série télévisée au budget relativement limité. On dirait que les studios Frog Box et Entertainment One ont trouvé le bon compromis entre animation efficace et qualité visuelle.

Pyjamasques, plus qu’un dessin animé divertissant

Les 3 héros Pyjamasques et leurs compères et ennemis.
Les Pyjamasques à la nuit tombée

Une petite œuvre d’art

Les dessins minimalistes de Pyjamasque n’enlèvent rien au fait que, visuellement, cette série télévisée est une petite merveille. Les couleurs sont bien calibrées, de même que les motifs et les formes sur les vêtements, les costumes, les maisons et tout l’environnement où se déroule l’histoire.

Grâce à une habile utilisation des couleurs et des variations de nuances, le spectateur identifie facilement les moments clés de l’histoire. Un ton dominant est ainsi associé à chaque scène : des couleurs gaies pour les scènes d’ouverture impliquant les trois héros et des images sombres pour l’entrée en matière du vilain de l’épisode ou de l’arc. La même logique s’applique aussi à la bande-son.

Des leçons de morale adaptées aux touts petits

Les successions de combats entre les Pyjamasques et les vilains occupent une place importante dans l’arc narratif. Le réalisateur et les scénaristes n’ont pas pour autant oublié les messages et les précieuses leçons que Romuald a subrepticement placés dans le livre. La série s’en trouve ainsi marquée par de nombreux passages où les héros, comme les méchants, doivent apprendre de leurs erreurs passées pour s’améliorer.

Tout au long de la première saison, les Pyjamasques apparaissent comme une série d’animation qui prône l’esprit de groupe. Même les touts petits comprendront assez rapidement que les héros de la série s’en sortent mieux face aux vilains lorsqu’ils travaillent ensemble et mettent de côté leur ego. Les Pyjamasques décrivent aussi le monde scolaire sous un angle positif, une manière comme une autre d’inculquer aux petits l’importance de l’école. D’autres qualités y sont aussi mises en avant, dont :

  • Le respect des autres
  • L’esprit d’entraide
  • Le culte de la performance
  • L’intérêt des nouvelles technologies
  • Le respect de la dignité de chaque personne

Même si ces leçons de morale ne sont pas toujours évidentes, elles sont soulignées à la fin de chaque épisode au fil des conversations entre les héros ou avec les vilains. La série Pyjamasque apparaît en ce sens comme un programme éducatif, comme la plupart des dessins animés destinés à la tranche des enfants de 3 à 6 ans.

Où regarder Pyjamasque ?

Les Pyjamasques à la télé

La série Pyjamasques a été diffusée pour la première fois en septembre 2015 sur la chaîne Disney Junior aux États-Unis. En France, les débuts du trio héroïque à la télé remontent à décembre 2015 sur France 5. La deuxième saison est également diffusée à la télé française, sur France 5 et sur Disney Junior, début 2018. La série fait partie de la grille de programmation de Zouzous, dans la tranche matinale. La rediffusion a lieu dans la tranche du midi et du soir, à partir de 18h30.

Les Pyjamasques sur Youtube

pyjamasque youtube
Retrouvez les Pyjamasque sur Youtube

Pour ceux qui ont raté certains épisodes à la télé, ou qui veulent seulement revoir des chapitres clés de la série, Pyjamasque est aussi disponible sur YouTube. Il suffit de taper le mot-clé « Pyjamasque YouTube » sur votre moteur de recherche, ou d’aller directement sur la chaîne officielle de la série d’animation. Des compilations d’épisodes complets y sont proposées, aux côtés d’autres contenus, comme des chansons et des présentations spéciales de produits.

Découvrez les meilleurs moments de la saison 1 des Pyjamasques sur Youtube :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *