Le pari de Rouen et de ses installations monumentales au cœur de la forêt

L’art notamment la peinture minimaliste, la sculpture ou encore la photographie ne trouve plus un champ d’expression uniquement dans les maisons et les galeries. On la croise et la côtoie dans les rues, et depuis peu en forêt. Projet aux allures utopiques, la ville de Rouen a réussi son pari de faire installer des œuvres d’art monumentales et ludiques en pleine forêt. Une exposition certes coûteuse, mais qui s’inscrit dans une démarche de valorisation et de préservation de l’environnement.

La Forêt Monumentale, un budget conséquent pour un résultat exceptionnel

 

Initiée par la Métropole Rouen Normandie en collaboration avec l’Office National des Forêts, la Forêt Monumentale est un projet dont la réalisation a nécessité un lourd budget. Comme c’est généralement le cas lorsqu’on veut s’offrir une peinture minimaliste empreinte d’audace et de singularité, les œuvres d’art implantées à Rouen pour une durée de deux ans ont coûté une somme non négligeable. On estime à 200 000 euros le montant qui a été injecté dans ce projet, une somme qui aurait été payée pour moitié par des entreprises privées et qui se justifie.

En effet, les treize installations réalisées par des architectes et des plasticiens français et internationaux sont d’une originalité et d’une beauté qui convaincraient même le plus récalcitrant de ne pas crier au gaspillage de l’argent. Qu’il s’agisse de l’arbre étendu au sol et déraciné en bois de palette et acier de Laurent Martin, de l’Undercurrent une structure d’acier de 12 mètres réalisée par Helen Evans et Heiko Hansen, ou encore du serpent-dragon de Camille Bellot et François Pottier, les installations établissent autour d’elles un large consensus.

Sensibiliser par la peinture minimaliste et diverses activités artistiques

 

Les œuvres d’art installées dans la forêt verte de Rouen sont un mélange de plusieurs courants artistiques. Les architectes et artistes venus notamment de France, de Suisse et de Grande Bretagne ont pour certains cumulé dans leur création la peinture minimaliste et la sculpture. On note aussi un mélange de plusieurs matériaux, l’objectif final n’étant pas seulement de créer quelque chose de beau et de résistant, mais de susciter une prise de conscience chez les visiteurs en ce qui concerne la préservation de l’environnement.

Produire des œuvres parlantes s’inscrivant dans la mouvance de la peinture minimaliste et de diverses autres activités artistiques, les installations monumentales insolites exposées à Rouen sont le reflet de l’engagement de la ville dans la lutte du réchauffement climatique. Elles mettent en exergue les problématiques environnementales avec humour et décalage afin de rappeler à tous l’importance de préserver l’environnement par des gestes simples que vous pouvez trouver sur le site Nidouillet, les conséquences déjà visibles pouvant être encore plus graves pour les générations présentes et futures.

Plus qu’une simple exposition d’œuvres de peinture minimaliste ou de sculpture, la Forêt Monumentale est un parcours insolite de 4 km qui permet de montrer la valeur du patrimoine forestier et la valeur qu’on doit reconnaitre à cet espace. Pour en savoir plus sur les œuvres et leurs créateurs rendez-vous sur cette page.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *