Le MMA, bientôt reconnue en France

Le MMA ou arts martiaux mixtes rassemble tous types d’attaques impliquant des coups de pied, de coude, de genou, de poing, mais également des coups portés au sol, des coups des clés et des étranglements. Ce qui lui a valu le titre de sport de combat extrême. Longtemps considéré comme indésirable en France, ce sport va enfin être reconnu par le ministère des sports comme une discipline à part entière à partir de janvier 2020.

Une initiative du ministre des sports saluée par les amateurs de MMA

La nouvelle a ravi de nombreux acteurs, sachant que le MMA est pratiqué par de nombreux Français depuis près de onze ans . La légalisation de la pratique de cette discipline sportive constitue un grand pas en avant pour toute la communauté française MMA. Les membres de la Commission Française du MMA agréent le courage du ministre des sports et sont reconnaissants pour cette initiave. En effet, ils ont admis, dans le cadre d’une déclaration, que le fait d’officialiser le MMA revient à prendre d’énormes risques d’un point de vue politique.

À titre de rappel, l’essor de ce sport a été rendu possible par l’Ultimate Fighting Championship. L’organisation se réjouit de cette nouvelle, car bien que l’on compte aujourd’hui près de 40.000 adeptes du MMA dans le monde, la France fait partie des derniers pays à reconnaitre ce sport extrême sur son sol. Par ailleurs, l’UFC, prévoit déjà de se mobiliser pour que l’intégrité du jeu ainsi que les différentes règles qui font sa particularité soient préservées.

Quelle fédération pour prendre en charge cette discipline?

Un appel à manifestation d’intérêt a été émis par le ministère des sports afin de pouvoir confier la discipline sportive fraîchement reconnue à une fédération. Les intéressées ont alors jusqu’au 27 septembre pour déposer leurs dossiers.

Un jury indépendant s’occupera d’étudier chaque candidature réceptionnée et de transmettre ses impressions à la ministre. Après cela, le CNOSF ou Comité national Olympique et Sportif Français se prononcera sur son choix. Le ministère, quant à lui, aura jusqu’au 31 décembre pour annoncer sa décision finale.

Les cinq fédérations actuellement en course pour la délégation du MMA sont celles de la boxe française, de la lutte, du judo, du muay thaï, du karaté et du kick-boxing. La FSGT ou Fédération Sportive et Gymnique du Travail est également candidate.

À partir du 1er janvier 2020, suite à l’annonce officielle émanant du ministère des sports, la fédération sportive qui aura été choisie recevra une entière et pleine délégation sur les domaines professionnels et amateurs du MMA pour une période de 2 ans.

Photos : causeur.fr, lowkickmma.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *